Essayer De Ne Pas Rire 2014 Dodge

La Dodge Charger occupe une place spéciale dans l'histoire de l'automobile. Lancée initialement en 1966 sous la forme d'un muscle car à 2 portes, elle a été adulée jusqu'à sa mort 12 ans plus tard. Son nom a refait surface en 1983 avec un modèle sous-compact à 4 cylindres, mais il est préférable de ne pas en parler.

Qu'est-ce que la Dodge Charger SRT Hellcat 2015? 
Comme vous le savez, une vague rétro a balayé l'industrie automobile durant les années 2000. Dodge a ressuscité la Charger en 2006, mais lui a ajouté 2 portières pour en faire une berline. En option, un puissant V8 HEMI de 5,7 L s'offrait aux acheteurs.

Par la suite, nous avons eu droit à une version SRT8 au moteur HEMI de 6,1 L. Aujourd'hui, dites bonjour à la berline de série la plus puissante et la plus rapide au monde : la Dodge Charger SRT Hellcat 2015! 

Prix et spécifications de la Dodge Charger SRT Hellcat 2015
Pour 64 495 $, vous obtiendrez l'une des rares voitures capables d'atteindre 100 km/h en moins de 4 secondes et de franchir le quart de mille en 11 secondes. La vitesse de pointe, elle, s'élève à 328 km/h. 

Comment est-ce possible? Eh bien, la Dodge Charger SRT Hellcat 2015 emploie un V8 HEMI suralimenté de 6,2 L qui génère pas moins de 707 chevaux et 650 livres-pied de couple. Vous avez bien lu! Une excellente boîte automatique TorqueFlite à 8 rapports gère la puissance et, croyez-moi, on peut très bien se passer d'une manuelle. En effet, cette boîte de vitesses savamment mise au point rend la conduite urbaine plus écoénergétique tout en maximisant la performance en piste grâce à des changements de rapport en 160 millièmes de seconde et à une fonction de correspondance du régime. 

La Charger SRT Hellcat bénéficie également de freins Brembo à disques de 15,4 pouces avec étriers à 6 pistons à l'avant. Ceux-ci sont partiellement cachés par des jantes en aluminium forgé de 20 pouces par 9,5 pouces de largeur, chaussées de pneus Pirelli P Zero.

Conduire la Dodge Charger SRT Hellcat 2015
Avant d'aller plus loin, je dois vous avouer que je n'ai jamais vraiment compris pourquoi certaines personnes ont besoin d'autant de puissance. J'ai déjà conduit une Ford Mustang Shelby GT500 de 662 chevaux et il m'était pratiquement impossible d'en faire bon usage sur la route. D'ailleurs, plusieurs de mes collègues s'entendent avec moi pour dire que la Mustang GT est nettement meilleure et plus agréable à conduire sur la voie publique. Vous devinez donc mon état d'esprit avant de monter à bord de la Dodge Charger SRT Hellcat 2015. 

Surprise, surprise : c'est la première voiture hyper puissante que j'ai essayée dont la conduite peut être qualifiée de « plaisante ». C'est comme un portier chic devant une boîte de nuit huppée de Las Vegas : amical et serviable, mais si vous foutez le trouble, il peut très bien vous arracher le bras et vous battre avec! 

Dans le cas de la Charger SRT Hellcat, il faut seulement faire attention d'avoir la bonne clé en notre possession. La rouge donne accès à toute la puissance du V8 suralimenté, tandis que la noire nous limite à 500 chevaux. Par conséquent, si votre voisin ou votre confrère de travail vous propose d'essayer sa Hellcat, vous saurez à quel point il vous apprécie et vous fait confiance en voyant la couleur de la clé qu'il vous remet.

Extérieur et intérieur de la Dodge Charger SRT Hellcat 2015
Cette voiture n'entend pas à rire. Elle a tout l'air d'un bolide capable d'enflammer une piste de course la fin de semaine, mais elle est également bien habillée pour se promener en ville la semaine. Au-delà de son capot de performance et de sa suspension de course, la Charger SRT Hellcat partage plusieurs commodités avec la SRT régulière, dont des sièges en cuir Nappa et en suède Alcantara avec assises chauffantes et ventilées à l'avant, un volant chauffant, une colonne de direction inclinable et télescopique à commande électrique, un écran central de 7 pouces, une caméra de recul, un système d'aide au freinage et plus encore. Dodge a même inclus un dispositif de surveillance des angles morts, quoique les seuls véhicules que vous verrez se rapprocher dans vos miroirs seront ceux que vous laissez volontairement vous dépasser!

Bref, la Dodge Charger SRT Hellcat est une dure à cuire de premier ordre vêtue de son plus bel habit du dimanche. Il suffit d'appuyer sur le bon bouton (mode Rue ou Piste) et le tour est joué!

La Dodge Charger SRT Hellcat 2015 et la concurrence
Difficile de la comparer puisqu'il n'y a vraiment pas grand-chose de comparable sur le marché en ce moment – à part la Dodge Challenger SRT Hellcat, qui arrive 2 portières en moins. J'ai mentionné la Ford Mustang Shelby GT500, mais elle n'est pas aussi moderne. Aux États-Unis, il y a la Chevrolet SS (que j'ai pu essayer en même temps que la Charger SRT Hellcat), mais elle non plus ne fait pas le poids.

Je suis persuadé que d'autres fabricants vont riposter dans un avenir pas trop lointain, ce qui soulève une question : où la guerre des chevaux va-t-elle s'arrêter?

N.B. Toutes les Dodge Charger SRT 2015 seront assemblées à l'usine de Brampton, en Ontario. La production de la version Hellcat débutera au premier trimestre de 2015.

Experts

Consommateurs

Hello everybody  !

Vous devez avoir compris, si vous êtes un lecteur ou une lectrice habitué(e) de mon blog, que depuis que nous sommes à Montréal et habitons dans la grande ville, nous n'avons pas de véhicule. Motorisé je veux dire, parce qu'évidemment, mon vélo est mon mode de locomotion privilégié au quotidien (de mai à novembre, entendons-nous bien!!). Je m'étais toujours promis que si j'habitais dans une grande métropole fournissant tous les moyens de transports en commun adéquats, je n'aurais pas de voiture. Comme devraient le faire de nombreux parisiens, à mon humble avis! Et bien quel beau choix de vie! Je suis vraiment ravie de ne plus avoir de voiture, l'essentiel de ma vie en ville se concentre dans un rayon facilement parcourable à pied, en métro et à vélo. Et lorsque nous voulons sortir de la ville, on a recourt à la location, tout simplement .

Ici, il y a de nombreuses offres de location de voiture, comme Car2Go qui offre des Smart électriques, ou Communauto, un réseau de partage de véhicules en libre service, un peu comme pour les vélos. Mais nous, on est restés très classiques, on passe par une agence de location traditionnelle, car les offres de location citées ci-dessus correspondent plus à des déplacements urbains. Alors que nous, quand on loue, c'est parce qu'on va loin, on sort de la ville et on veut donc du kilométrage illimité! Notre agence, depuis 2012, c'est Avis. Vous imaginez donc que depuis le temps, nous avons acquis le statut de client fidèle et privilégié (c'est limite si le guichetier de l'agence ne fait pas un "check" à Benoit quand il vient chercher la voiture!!), et cela nous permet de profiter de véhicules parfois extraordinaires pour une bouchée de pain .

C'est ce que je voulais partager avec vous dans cet article, vous montrer qu'avec la location de voiture, nous avons eu la chance de conduire des véhicules dans lesquels nous n'aurions même jamais imaginé monter! C'est pourquoi je vous propose ici de faire un petit tour des différentes voitures que nous avons eu l'opportunité de louer, pour finir avec mon Top 3, bien sûr, vous connaissez mon amour des classements! Alors vroum vroum, c'est parti! (Toutes les photos que vous verrez ci-dessous sont soit les miennes, soit celles de modèles récupérées sur le net, mais elles sont toutes de la couleur du véhicule que nous avons vraiment eu!)

En général, on s'en sort avec des voitures assez classiques ici, commes des Ford, des Hyundai ou des Chevrolet.

    

       Ford Fusion 2012                                                            Ford Escape 2014

       

 Chevrolet Cruze 2012 (elle déchire en bleu, hein??!!)

  

Hyundai Elantra 2013                                                    Hyundai Accent 2013

On a quand même parfois eu des trucs très, mais alors très banal, comme la Kia Forte, la Kia Rondo ou la Wolkswagen Jetta.

    

Kia Forte 2013                                                                    Kia Rondo 2014

De toutes nos locations, je dirais que nous n'avons eu qu'une déception: la Fiat 500L. Oui, le modèle Large. Et bien non seulement elle est moche, mais en plus elle est lourde comme un veau et très inconfortable! On avait mal au dos, l'horreur! Celle-là, plus jamais !

 

 On a aussi eu le modèle ultra classique de Chevrolet ici, l'Impala! Drôle d'expérience la première fois, avec mes parents. C'était le vieux modèle: ok, super confortable, mais quel veau! On avait l'impression d'une vieille Volvo des années 80! Heureusement, on a eu l'opportunité de la réassayer plus tard, avec une version plus récente, et là, c'était bien plus sympa, ça nous a réconcilié avec le modèle.

Un moment inoubliable: notre toute première location. Mai 2012, ça fait quatre mois qu'on est ici, on veut aller passer un week-end à Québec, on loue un modèle économique. Une fois sur place, l'agent nous explique qu'il n'y a pas de petit modèle et qu'il est obligé de nous surclasser: nous voici au volant d'un pick-up incroyable, un Ford Expedition! Le truc où quand tu es derrière le volant, tu as l'impresison de conduire un 33 tonnes! Et avec tellement de place sur la banquette arrière que limite on aurait pu dormir dedans, pas besoin de chambre d'hôtel!

 

 Parmi les modèles tout mimi que j'ai adoré conduire, même si elles ne sont pas exceptionnelles, il y a mes trois petites voitures de gonzesse, mes chouchouttes, à savoir la New Beetle, la Fiat 500 et la Mini-Cooper! Par exemple, on a fait 3000 km avec la Fiat 500 pour parcourir le Nouveau-Brunswick, et on a fait 2000 km avec la Mini pour explorer la Gaspésie. Et c'était génial !

 

 Et j'avoue que j'ai eu un trip bien sympa avec la Ford C-Max Hybrid. Ce modèle hydride est très marrant, j'ai kiffé les petites feuilles qu'il faut accumuler sur le tableau de bord pour démontrer qu'on a eu une conduite économique, en mode électrique le plus possible. Pour la ville, c'est parfait .

 

 Récemment, on a eu l'occasion d'essayer des modèles 4x4, des VUS comme ils disent ici (traduction québécoise de Sport Utility Vehicle). Un Hyundai Tucson, un Wolskwagen Tiguan et un GMC Terrain. Autant le Hyundai était vraiment lourd et n'avait pas la pêche, je ne lui aurais pas fait confiance en pleine montagne, autant le Tiguan nous a surpris par sa conduite facile, mais c'est le GMC qui l'emporte, fiable et dynamique.

   

  

 Mention spéciale à trois voitures super classe qui nous ont donné bien du plaisir et qu'on a eu la chance d'avoir à plusieurs reprises:

- la Chrysler 200 Sedan. Une bombe. Compteur à 260km/h, intérieur cuir. Quand on l'a eue en juillet 2014, c'était le modèle qui n'était pas encore sorti, tout le monde nous regardait, on a eu un succès fou! Et on l'a eue récemment, en juin 2016, avec ma mère, et vraiment, elle déchire !

 

   

 - la Hyundai Genesis, qu'on a eu la chance d'avoir pour nous rendre à un mariage. Pour une Hundai, elle était vraiment classe, et on se sentait à la hauteur parmi les invités!

 

 - la Chrysler 300, la voiture de darons comme je l'appelais. Massive, sécuritaire, réactive, très agréable à conduire.

   

 Et pour clore ce petit show-room du Mondial de l'auto version Montréal 2016 Karen&Benoit, voici notre podium des moments les plus kiffants au volant d'une voiture géniale:

 Number 3 - La Lincoln MKZ, louée en avril 2015. Elégante et rafinée, racée et rapide, du bonbon. 

  

 Number 2 - La Cadillac CTS, louée en mai 2016. Le grand luxe, un vrai bonheur à conduire, trop la classe!

 

 Number 1 - La Dodge Charger, louée en janvier 2016. La crème de la crème, de l'émotion à l'état pur entre les mains et sous les pédales!

 

  Voilà! Je nous considère extrêmement chanceux. Conduire une Cadillac, une Lincoln ou une Dodge, ce n'est quand même pas donné à tout le monde, et j'espère que ça va continuer! Mon prochain objectif, une belle Subaru et une Mustang. Il faut que je négocie ça avec l'agence ...

Je vous dis à bientôt les p'tits loups, en laissant le mot de la fin à mon ami le Chat, du formidable Geluck:

 

 http://www.geluck.com/dessin.html

 

0 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *